Gérer l’entretien de son bien en copropriété

 

Lorsque vous devenez copropriétaire, il y a plusieurs choses que vous devez avoir en tête. Tout d’abord, il vous faut cohabiter en harmonie avec les autres propriétaires mais aussi penser avec eux à l’entretien de votre acquisition. En effet, il est parfois nécessaire d’effectuer certaines rénovations, que cela soit pour votre bien-être ou pour votre sécurité. Retrouvez ici les travaux auxquels vous serez le plus souvent confronté en tant que copropriétaire.

 

Les travaux des parties communes de la propriété

 

Les travaux dans une copropriété sont répartis en plusieurs catégories. Il y a ceux qui sont individuels car il ne sont entrepris que par un copropriétaire en particulier et ceux qui concernent tout l’immeuble. Dans ce second cas on retrouve encore plusieurs situations : les travaux d’entretien, d’urgence et d’amélioration.

 

Les travaux d’entretien

 

Ces travaux ont lieu dans les parties communes comme le hall, les escaliers ou encore les parcs de stationnement ; ils concernent aussi les éléments d’équipement collectif (chauffage, ascenseurs). L’entretien de la toiture de l’immeuble entre également dans cette catégorie car c’est sa bonne tenue est la préoccupation de tous les copropriétaires. En effet, si la toiture est endommagée ou si son isolation est mauvaise c’est tout l’immeuble qui en pâtira avec des risques d’infiltration d’eau et d’importantes déperditions énergétiques pour la propriété. Les gros entretiens nécessitent la tenue d’une assemblée entre les copropriétaires et une majorité favorable aux travaux pour que ceux-ci débutent.

 

Les travaux d’urgence

 

Les travaux d’urgence sont ceux dont l’intérêt est capital pour la sauvegarde de la propriété. Par exemple, s’il y a une canalisation qui se perce et qu’il faut la faire réparer au plus vite ou encore si le chauffage cesse de fonctionner en plein hiver, ce sont tous les copropriétaires qui sont tenus de payer les réparations nécessaires.

 

Les travaux d’amélioration

 

Ces travaux relèvent de l’ajout d’un élément de confort dans la propriété comme l’installation d’un interphone-digicode ou encore d’un ravalement de façade de l’immeuble qui peut avoir pour but d’améliorer l’isolation des murs par l’extérieur mais qui est également fait pour son aspect esthétique.

 

Les spécificités du chauffage en propriété

 

Individualisation des frais de chauffage

 

Comme vous pouvez le voir ici, il est maintenant demandé aux propriétés dans lesquelles cela est techniquement possible qu’elles procèdent à l’installation d’un dispositif permettant d’évaluer la quantité de chauffage produite par chaque logement. Dans la mesure du possible, ce dispositif ne doit pas engendrer de dépenses trop importantes ou être à l’origine de la modification de l’installation du chauffage de tout l’immeuble.

 

Grâce à cela, les copropriétaires paient pour leur réelle consommation de chauffage au lieu de payer trop ou pas assez en raison de la consommation des autres copropriétaires, ce qui est un avantage. Il devient plus facile pour vous de faire des économies d’énergie car vous n’avez que votre consommation à prendre en compte et à réguler. Avoir une facture de chauffage individuelle est l’occasion pour vous de souscrire une offre qui sera parfaitement adaptée à vos besoins. Nous vous conseillons ainsi d’évaluer les offres proposées par les différents fournisseurs. Si vous décidez d’opter pour EDF, sachez qu’il est possible d’effectuer une recherche de renseignements par ville. Aussi si vous habitez à  Nantes vous pouvez trouver toutes les informations nécessaires à votre souscription ici.

 

Son entretien

 

L’entretien de la chaudière commune doit être fait par un professionnel et avoir lieu une fois par an. De plus si sa consommation excède les 400 kW, elle doit faire l’objet d’un contrôle particulier tous les deux ans. Ce contrôle est effectué par un organisme accrédité afin d’établir si elle est dangereuse pour votre santé ou non.

 

Leave a Comment